Archives pour la catégorie Musique

Suoni la tromba !

Triomphe de « I Puritani » de Bellini à l’opéra de Monte-Carlo

C’est à l’auditorium Rainier III qu’était donné mercredi dernier, en version de concert, cette dernière œuvre de Bellini. L’’absence de jeu scénique n’est pas une gêne pour apprécier cette œuvre tant le livret en est faible et plein d’incohérences. La musique cependant nous offre quelques-uns des plus beaux airs du répertoire belcantiste et il faut quatre voix de qualité remarquables pour chanter les quatre rôles principaux et en maîtriser les difficultés vocales. Nous avons eut droit à une distribution exceptionnelle. Continuer la lecture de Suoni la tromba ! 

« Poveri fiori » ou la tragique histoire d’une tragédienne.

Soirée époustouflante, ce jeudi, au Grimaldi Forum où l’on donnait « Adriana Lecouvreur » de Francesco Cilea, sous la direction de Maurizio Benini, dans une mise en scène et des décors de Davide Livermore.

Distribution de rêve avec dans les rôle principaux Barbara Fritolli (Adrienne Lecouvreur), Roberto Alagna (Le Comte de Saxe), Marianne Cornetti (La Princesse Bouillon) et Alberto Mastromarino (Michonnet).

L’histoire romancée de cette comédienne du XVIIème siècle, qui eut entre autres comme amants Voltaire et Maurice de Saxe, et dont la mort précoce devait faire naitre la rumeur d’un empoisonnement par une rivale et la transformer en héroïne de tragédie, est transposée ici dans les années 1900.

Les décors utilisent à fond le double plateau tournant du Grimaldi forum, montrant tour après tour, au premier acte les coulisses et la scène du Théâtre Français. Les costumes sont inspirés de ceux portés par Sarah Bernhardt qui joua le rôle dans un film muet. L’allusion à l’illustre comédienne est flagrant dans le dernier acte ou l’on voit une infirmière équiper Adrienne d’une prothèse à la jambe droite. Continuer la lecture de « Poveri fiori » ou la tragique histoire d’une tragédienne. 

La beauté du diable

 

Est-ce que parce que j’ai  entendu pour la première fois Erwin Schrott dans le rôle de Mefistofele en 2011 que ce titre de film  me vient à l’esprit pour qualifier  sa fantastique interprétation  «Don Giovanni »  de Mozart à l’Opéra de Monte-Carlo mercredi soir?

DonGiovanni00

Tour à tour traître, cruel, hautin, méprisant, brutal,  il met en relief le coté noir du personnage, Continuer la lecture de La beauté du diable 

Le théâtre et la vie sont-ils deux choses différentes ?

Je me lève sous un ciel radieux ce jeudi matin, encore tout abasourdi par la soirée monégasque d’hier, l’ai-je rêvée ?

Je ne parle pas du résultat quasi miraculeux de l’équipe de Monaco à Arsenal, mais bel et bien du « Pagliacci » de Leoncavallo que l’on donnait hier dans la salle Garnier de la principauté.

pagliacci4

La lecture des articles dithyrambiques de la presse spécialisée me confirme que c’était bien la réalité. !

Continuer la lecture de Le théâtre et la vie sont-ils deux choses différentes ?